Campus virtuels en France : reproductibilité de ressources et labellisation de services

Résumé : Dans un contexte de forte incitation ministérielle, les premiers diplômes délivrés à distance sur Internet et les premiers campus virtuels publics français inaugurent une nouvelle étape dans le développement de l'enseignement à distance, vecteur de modernisation de l'enseignement public.
Cependant, cette démarche ne va pas de soi. Nombreux sont les problèmes auxquels ces premières réalisations sont confrontées. Nous présenterons dans la première partie de cet article quelques-unes des contradictions donnant lieu à des enjeux pour la restructuration de l'enseignement public (formation continue et enseignement supérieur). Face aux difficultés institutionnelles et organisationnelles, de coopération, à la fois en interne, dans le cadre de l'équipe projet, qu'entre les établissements, il n'est pas étonnant que les campus virtuels français relèvent actuellement plus de l'effet d'annonce que des réalisations concrètes. Nous nous interrogeons sur la pérennité de cette situation sans remise en cause de la légitimité même des organismes de formation. Le campus virtuel devrait, à terme, être centré sur les services de formation : suivi pédagogique, évaluation (diplômante). Dans la seconde partie de cet article, nous avançons l'hypothèse que la labellisation et la certification de ces types de services, allant de l'autoformation à la mise en place d'un dispositif de formation à distance, deviennent un enjeu essentiel pour les centres de formation, notamment publics, qui se lancent dans la réalisation de campus virtuels.
Notre article s'appuie sur les résultats de trois démarches :
- une étude de cas réalisée sur le dispositif de formation à distance du CNAM Languedoc - Roussillon (enquête qui a duré 6 mois, d'octobre 2000 à mars 2001) ;
- l'observation des échanges entre utilisateurs francophones de la plate-forme Webct, sur la liste de discussion webct@Uhb.Fr2 (d'octobre 2000 à juin 2001) ;
- des entretiens menés auprès des acteurs de certains campus virtuels ayant répondu au 1er appel à projet « Campus numériques » lancé en 2000 par les ministères de l'Education Nationale et de la Recherche (tel le campus Canege- Platformad).
Ces résultats présentent deux limites principales :
- la première limite est liée au caractère non exhaustif de notre enquête ;
- la seconde limite concerne le caractère embryonnaire des réalisations dans l'étape actuelle d'expérimentation, ce qui impose des précautions supplémentaires quant à la portée des analyses et à la stabilité des faits observés.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00000572
Contributor : Cerise Petitpierre <>
Submitted on : Tuesday, August 3, 2004 - 12:30:04 PM
Last modification on : Tuesday, September 17, 2019 - 9:36:19 AM
Long-term archiving on : Monday, March 29, 2010 - 9:31:47 PM

Identifiers

  • HAL Id : edutice-00000572, version 1

Collections

Citation

Roxana Ologeanu. Campus virtuels en France : reproductibilité de ressources et labellisation de services. 2001 Bogues - Globalisme et Pluralisme, Apr 2002, Montréal, Canada. ⟨edutice-00000572⟩

Share

Metrics

Record views

204

Files downloads

156