Informatique et écriture

Résumé : La défense d'une langue passe aussi par celle de son écriture. Or, jusqu'à une date récente, les progrès de l'informatique paraissaient beaucoup plus menacer la pureté de la langue, surtout écrite, qu'ils ne semblaient pouvoir jamais devenir capables de la préserver. Et il est vrai que les ordinateurs n'ont été pendant longtemps que des calculateurs qui ne savaient guère opérer que sur des nombres. Puis, les processus de traitement se sont étendus à de premières catégories de caractères littéraux, à des chaînes de caractères et enfin aux textes et aux mots. Les ordinateurs ont même commencé depuis le début des années 1980, grâce aux développements de l'intelligence artificielle, à comprendre les langues naturelles, à les déchiffrer et à les traduire, à reconnaître la parole et à traiter du langage, à reproduire des voix humaines et à identifier des écritures. En 1986 sont apparues les premières tablettes graphiques capables de convertir instantanément une écriture manuscrite en caractères dactylographiques ou typographiques. L'écriture numérisée de demain existe déjà. Quelles en sont les caractéristiques principales ?
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00001200
Contributor : Fabrice Roublot <>
Submitted on : Thursday, November 17, 2005 - 11:02:33 AM
Last modification on : Tuesday, September 17, 2019 - 9:37:12 AM
Long-term archiving on : Friday, April 2, 2010 - 7:31:56 PM

Identifiers

  • HAL Id : edutice-00001200, version 1

Citation

Alain Vuillemin. Informatique et écriture. Bulletin de l'EPI (Enseignement Public et Informatique), Association EPI 1988, pp.146-149. ⟨edutice-00001200⟩

Share

Metrics

Record views

223

Files downloads

190