L'industrialisation du campus virtuel universitaire : un contexte favorable à la critique

Résumé : La logique industrielle a toujours accompagné l'introduction des technologies dans la sphère éducative (Moeglin, 1998, chap.2). Les TIC sont l'occasion du renforcement de cette logique, "elles en accélèrent le cours comme aucune autre technique éducative ou communicationnelle antérieure" (Miège, 2004, p.163). La question de l'industrialisation de l'éducation entraîne des débats publics, parfois polémiques, accentués depuis les années 90 par l'accord général sur le commerce des services à l'initiative de l'Organisation Mondiale du Commerce (WTO). Cette libération des services (éducatifs) a suscité de nombreux espoirs chez les grands industriels de logiciels ainsi que les éditeurs scolaires et ludo-éducatifs. Il faut dire que les promesses étaient très attractives et les espérances nettement sur-dimensionnées : le e-learning, par exemple, est présenté comme un marché prometteur et une révolution non seulement technologique mais aussi pédagogique. Il devrait même "bouleverser" les fondements même de l'université traditionnelle ! (Childers et Delany, 1994).
De toutes les innovations techniques dans l'histoire de l'éducation, les technologies associées aux réseaux Internet sont certainement celles qui précèdent et accompagnement les discours les plus hyperboliques (Moeglin, 2000, p. 71), dont le soutien aux TIC n'a jamais atteint auparavant par les technologies « classiques ». Ainsi, sous une forte incitation ministérielle, les appels à projets « campus numériques » lancés en 2000 et 2001 par la Direction de la Technologie, semblent vouloir inaugurer une nouvelle étape du développement des TIC dans l'enseignement supérieur. L'un des objectifs majeurs est d'arriver à construire une offre nationale de formation en ligne de qualité et compétitive sur le marché international.
Aujourd'hui, et au-delà des discours eschatologiques (Wallet, 2003) et technomessianistes (Musso, 2003), il a bien fallu, l'enthousiasme passé, se poser la question de la situation réelle des campus numériques dans l'enseignement supérieur français. A défaut de traiter l'ensemble de ces aspects, nous examinerons ce qu'il y a de réel dans ces dispositifs : les aspects économiques, peu analysés dans les écrits. En nous appuyant sur une enquête dans un dispositif universitaire de formation à distance opérationnel depuis plus de dix ans, notre objectif est de contribuer au débat sur la problématique de l'industrialisation de la formation difficile à démêler dans un contexte en pleine mutation.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00001385
Contributeur : Nathalie Roques <>
Soumis le : mercredi 25 janvier 2006 - 13:08:31
Dernière modification le : vendredi 10 mars 2017 - 17:48:12
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 avril 2010 - 21:45:57

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : edutice-00001385, version 1

Collections

Citation

Mohamed Sidir. L'industrialisation du campus virtuel universitaire : un contexte favorable à la critique. 2005, France. 2005, <http://sif2005.mshparisnord.org/pdf/Sidir.pdf>. <edutice-00001385>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

155

Téléchargements du document

165