Planification versus Potentialisation. De la structuration des contenus à la structuration de la contenance

Résumé : L'ouverture des dispositifs de formation, en cela qu'elle suscite l'apprenant dans une dynamique participative de co-construction, conduit de facto à considérer l'acte de conception de ressources et de dispositifs comme inachevé. Cette évolution tendancielle transforme les processus d'ingénierie de conception classique, déterministes, pour laisser place à une ingénierie de co-construction qui conduit, par l'actualisation de fonctions potentielles, à l'élaboration de formes singulières et renouvelées par l'usage. Autrement dit, là où la planification organisatrice d'une action à venir était une voie première de l'acte de conception, la conception évolue vers la création de potentiel de situation. Par une sémiogénèse dont nous avons tenté de dresser les premiers éléments , nous proposons par cette contribution de poursuivre cette exploration des processus spécifiques par lesquels, les ressources et dispositifs trouvent sens par et pour l'action qu'est l'apprentissage. Cette évolution interpelle directement les institutions et industries éducatives par les modes spécifiques qui organisent l'utilisation des dispositifs et des ressources. A l'économie de la production se substitue, du moins partiellement, une économie de l'usage, reconfigurant les modèles économiques de la conception et de la diffusion. Economie d'anticipation qui suppose que la structuration des contenus et du dispositif soit suffisamment malléable et flexible pour initier l'acte de co-construction supposé finaliser la forme organisatrice des apprentissages. Dans cette perspective, nous posons l'hypothèse d'une nécessaire structuration qui contient et reconnaît l'actualisation des composantes du dispositif et des ressources. La structuration des contenus, quels que soient les principes pédagogiques qui les organisent, supposerait une structuration de la contenance. Pour ce faire, nous proposons d'étudier comment les objets que sont les médias interviennent dans ces processus d'actualisation. La présente contribution cherchera tout spécifiquement à définir ces objets selon trois fonctions : intentionnelle, transactionnelle et transitionnelle. Les fonctions définies, nous reviendrons sur les temps à l'oeuvre dans ces processus d'actualisation pour comprendre dans quelles temporalités de l'interaction entre les acteurs sont instanciées les fonctions de ces objets. Pour illustrer les propos, des exemples seront issus de l'analyse de dispositifs et d'observations d'usages.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [8 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00001388
Contributeur : Nathalie Roques <>
Soumis le : mercredi 25 janvier 2006 - 14:41:59
Dernière modification le : jeudi 4 janvier 2018 - 11:02:18
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 avril 2010 - 21:46:15

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : edutice-00001388, version 1

Collections

Citation

Didier Paquelin. Planification versus Potentialisation. De la structuration des contenus à la structuration de la contenance. 2005, France. 2005, 〈http://sif2005.mshparisnord.org/pdf/Paquelin.pdf〉. 〈edutice-00001388〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

194

Téléchargements de fichiers

206