La normalisation peut-elle devenir garante de pédagogies numériques plurielles ?

Résumé : La normalisation des TICE mise en oeuvre par le SC36, se concentre bien sûr comme le confirme son titre ( Information Technology for Learning, Education and Training) sur les questions technologiques liées à l'e-learning en supposant trop souvent résolues la normalisation des modélisations pédagogiques déjà mises en oeuvre dans les premières générations de standards d'e-learning à finalité industrielle et aéronautique. Pourtant rien n'empêcherait a priori un déploiement pluriel (pourtant normativement défini) de modèles et cultures pédagogiques, qui seraient susceptibles de répondre à la diversité des postures éducatives, des impératifs des disciplines ou des métiers, de la diversité des langues et des finalités de la transmission des savoirs. D'autre part, la plupart des experts du SC36 tiennent aussi pour acquis une vision de la marchandisation de la transmission du savoir, bien naturelle chez les industriels des TIC mais qui mériterait au minimum d'être discutée en amont par les professionnels de l'éducation et spécialistes de la pédagogie en confrontation dialectique avec la sphère économique et industrielle.
Bien sûr, si les professionnels de la pédagogie ont des difficultés pour se concerter et proposer les normes fondamentales qui sous-tendent l'éthique de leur fonctionnement c'est qu'ils sont porteurs de diversité fantastiques : linguistiques, culturelles, diversité des savoirs et des métiers, diversité des styles et finalités pédagogiques qui renvoient par construction même à l'infinité mondiale des savoirs. Cependant, dépassant ces difficultés l'interaction dialectique entre une modélisation normative de cette diversité par ses acteurs eux-mêmes et sa prise en compte instrumentale est indispensable et urgente. Je conclus en proposant l'exemple de l'IFLA qui sert de lieu de concertation mondiale et indépendante des bibliothèques, institution qui a su imposer directement sa place à l'ISO et qui produit des normes fonctionnelles, sectorielles, linguistiques, professionnelles, éthiques... en amont de leur confrontation avec le marché, la technique et la mondialisation. Cette organisation institutionnelle (utile dans le cas particulier à la production normative) est elle reproductible dans le secteur de la pédagogie et de l'enseignement ? La concertation éducative peut-elle, non sans risque de domination bibliothéconomique, s'allier à celle de l'IFLA en considérant la transmission du savoir comme une facette cousine de sa conservation patrimoniale ?
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00001414
Contributeur : Michelle Harrari <>
Soumis le : jeudi 30 mars 2006 - 11:56:09
Dernière modification le : jeudi 13 octobre 2016 - 18:19:53
Document(s) archivé(s) le : lundi 20 septembre 2010 - 14:26:41

Identifiants

  • HAL Id : edutice-00001414, version 2

Collections

Citation

Henri Hudrisier. La normalisation peut-elle devenir garante de pédagogies numériques plurielles ?. 2005, Paris, France. 2005, 〈http://sif2005.mshparisnord.org/pdf/Hudrisier.pdf〉. 〈edutice-00001414v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

612

Téléchargements de fichiers

109