Divorcer du technicisme. Une histoire de l'enseignement supérieur à distance en France

Résumé : Cet article fait le pari qu'une histoire sociale de l'enseignement supérieur à distance est possible qui rompt avec le récit communément admis du primat des innovations techniques dans le développement de cette forme d'enseignement. Au lieu du classique mouvement à quatre temps qui démarre avec l'apparition des services postaux, s'amplifie avec la radio, se poursuit avec la télévision et explose avec l'Internet, est proposée une autre temporalité construite sur l'analyse des discours qui circulent sur le territoire français entre 1947 et 2004. Ainsi, un autre mouvement à quatre temps est avancé, assez largement différent du précédent, qui donne à comprendre quelques caractéristiques de la situation actuelle de l'enseignement supérieur à distance en France. Ce travail constitue un nouveau fragment d'un projet scientifique initié en 2002 qui vise à explorer l'inscription des outils et médias éducatifs dans des institutions données (pour l'heure : l'université) et selon des temporalités qui veulent échapper au diktat d'un présent que les inconditionnels du progrès ont tendance à marier avec la technique.
Type de document :
Article dans une revue
Distances et savoirs, Hermès Lavoisier, 2007, 5 (3), pp.367-391
Liste complète des métadonnées

https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00258541
Contributeur : Morgane Lambert <>
Soumis le : vendredi 22 février 2008 - 16:10:58
Dernière modification le : lundi 12 novembre 2018 - 15:05:29
Document(s) archivé(s) le : jeudi 20 mai 2010 - 19:30:15

Fichier

Divorcer_du_technicisme22.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : edutice-00258541, version 1

Collections

Citation

Françoise Thibault. Divorcer du technicisme. Une histoire de l'enseignement supérieur à distance en France. Distances et savoirs, Hermès Lavoisier, 2007, 5 (3), pp.367-391. 〈edutice-00258541〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

910

Téléchargements de fichiers

355