Une rencontre du troisième type :
simulation et pédagogie

Résumé : La simulation est utilisée depuis fort longtemps en recherche et dans l'industrie, chaque fois que la construction d'un prototype d'étude s'avère trop coûteuse ou que l'étude mathématique usuelle s'avère trop longue ou trop complexe.
Les premières simulations ont fait appel à des « modèles réduits » (ailes d'avion, coques de bateaux, etc.), bientôt suivis par l'usage de calculateurs analogiques extrêmement puissants pour la résolution d'équations intégro-différentielles mais malheureusement incapables de manipuler les équations algébriques.
En fait, depuis une trentaine d'années, toutes les activités de simulation se font sur ordinateur, même si certains laboratoires utilisent, pour ce faire, des calculateurs dits « hybrides ».
Cet état de fait, c'est-à-dire le recours à la simulation en recherche et dans l'industrie, uniquement dans les cas où l'expérience réelle est trop coûteuse ou impossible a conduit de nombreux enseignants à limiter l'usage de la simulation uniquement aux cas où l'expérience réelle est trop coûteuse ou trop dangereuse ou impossible dans la salle de classe.
La plupart du temps d'ailleurs, ces mêmes enseignants ajoutent que la simulation doit être évitée autant que faire se peut car elle risque d'induire chez les élèves un certain nombre d'idées fausses et de conceptions erronées. Si l'objectif de l'utilisation de la simulation dans l'éducation était uniquement de remplacer des expériences réelles par des expériences simulées parce qu'elles sont plus faciles à mettre en oeuvre, moins coûteuses ou moins dangereuses, les arguments ci-dessus seraient parfaitement valides ; mais ce n'est pas le problème.
En fait, des recherches récentes ont montré que la modélisation et la simulation avaient des implications très profondes dans les démarches cognitives des étudiants et le véritable problème qui se pose dès lors est comment on peut utiliser au mieux ces implications cognitives pour améliorer divers aspects de l'éducation.
Type de document :
Communication dans un congrès
Georges-Louis Baron et Jacques Baudé. L'intégration de l'informatique dans l'enseignement et la formation des enseignants, Apr 1992, Châtenay-Malabry, France. EPI - INRP, pp.80-87, 1992, 〈2-7342-0330-8〉
Liste complète des métadonnées

https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00277909
Contributeur : Administrateur De L'Archive Edutice <>
Soumis le : mercredi 7 mai 2008 - 15:38:26
Dernière modification le : vendredi 20 avril 2018 - 14:58:02

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : edutice-00277909, version 1

Collections

Citation

Jacques Hebenstreit. Une rencontre du troisième type :
simulation et pédagogie. Georges-Louis Baron et Jacques Baudé. L'intégration de l'informatique dans l'enseignement et la formation des enseignants, Apr 1992, Châtenay-Malabry, France. EPI - INRP, pp.80-87, 1992, 〈2-7342-0330-8〉. 〈edutice-00277909〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

250

Téléchargements de fichiers

47