La simulation de gestion. De la pratique d'une méthode d'apprentissage à sa théorisation

Résumé : Simuler, c'est mettre en situation le formateur et l'apprenant dans une représentation simplifiée de la réalité. La complexité de cette réalité observée détermine la répartition des rôles entre les acteurs. De la simple observation dans un champ d'expériences déterminé, à la prise de décision dans un environnement aléatoire, c'est dans ce dernier contexte que se situe la simulation de gestion.
La simulation de gestion est-elle la méthode d'apprentissage ?
La simulation de gestion est la transposition d'une pratique sociale de référence. Elle se définit par trois caractéristiques.
D'une part, elle permet, par la mise en situation des formés, d'accéder à une représentation du réel de l'entreprise. Elle suscite le travail autonome au sein d'équipes, c'est une démarche de révélation et d'élucidation des problèmes. Elle favorise la découverte ou l'approfondissement de concepts, objets de connaissances, c'est un tremplin vers la conceptualisation. Elle privilégie la démarche méthodologique en vue d'une transmission de savoirs et de savoir faire, c'est une méthode pédagogique. Elle révèle des comportements, c'est un outil de formation à la communication.
D'autre part, la simulation de gestion donne au professeur quatre dimensions. Il construit le « scénario » pédagogique, canevas décrivant l'enchaînement des travaux à réaliser et des modalités de leur évaluation, c'est un concepteur. Il apporte, à l'ensemble des acteurs, des savoirs et des savoir faire, c'est un formateur. Il écoute et conseille les équipes, c'est un animateur. Il fait la synthèse, évalue et rend compte, c'est un auditeur.
Enfin la simulation génère la création d'équipes pédagogiques motivées. Les quatre dimensions du professeur, que nous avons décrites, seront d'autant mieux exploitées qu'elles résulteront de la mise en commun des compétences disciplinaires diverses.
Cette pratique interdisciplinaire est rendue possible par le contexte défini par la simulation :
- la pertinence du modèle informatique utilisé,
- la cohérence du scénario mis en oeuvre par les professeurs animateurs,
- une disposition adaptée des locaux de façon à permettre le libre accès aux ressources informatiques, et la disponibilité des salles de cours pour les équipes d'étudiants ou d'élèves,
- la faculté d'initiative et de créativité des élèves acteurs.
Quelles modalités d'exploitation ?
Sont présentés ci-après deux exemples d'exploitation de simulation de gestion : « Apimarché » et « Simitali ».
Type de document :
Communication dans un congrès
Georges-Louis Baron et Jacques Baudé. L'intégration de l'informatique dans l'enseignement et la formation des enseignants, Apr 1992, Châtenay-Malabry, France. EPI - INRP, pp.146-152, 1992, 〈2-7342-0330-8〉
Liste complète des métadonnées

https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00278390
Contributeur : Administrateur De L'Archive Edutice <>
Soumis le : mardi 13 mai 2008 - 09:30:35
Dernière modification le : vendredi 16 mai 2008 - 13:06:29

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : edutice-00278390, version 1

Collections

Citation

Marie-France Amaré, Marc Combes, Christian Couret, Christian Petitcolas. La simulation de gestion. De la pratique d'une méthode d'apprentissage à sa théorisation. Georges-Louis Baron et Jacques Baudé. L'intégration de l'informatique dans l'enseignement et la formation des enseignants, Apr 1992, Châtenay-Malabry, France. EPI - INRP, pp.146-152, 1992, 〈2-7342-0330-8〉. 〈edutice-00278390〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

265

Téléchargements de fichiers

12