Utiliser l'informatique pour enseigner y a-t-il matière à savoir, besoin de formation en informatique ?

Résumé : Pour utiliser l'informatique dans l'enseignement de leur discipline, les enseignants ont-ils un besoin quelconque de formation à des notions informatiques ? Puisque la « convivialité » des interfaces ne cesse de s'améliorer, que le dialogue avec la machine est l'objet de tant de soins attentifs des concepteurs, ne doit-on pas se sentir quelque peu dinosaure de continuer à s'interroger sur une alphabétisation informatique pour tous les enseignants ?
Préhistoire pour préhistoire, depuis que l'homme est homme, il parle : des enseignants obstinés pensent pourtant – depuis quelques siècles seulement d'ailleurs – qu'il faut organiser pour tous les enfants un enseignement de leur langue maternelle. D'autres, aussi rétro, continuent à présenter à leurs élèves les nombres entiers présents dès les plus vieux papyrus Algorithme, variable... sont des concepts de la préhistoire de l'informatique : et alors ?
Instrument de plus en plus perfectionné, « l'ordinateur c'est comme la voiture on n'a pas besoin de savoir comment ça marche ». L'analogie est discutable, puisque l'ordinateur est un instrument d'un genre particulier : à travers les logiciels c'est un outil cognitif qui prend en charge une partie de l'activité intellectuelle dans le traitement de situations, mais poursuivons-la une minute.
Dans la formation à la conduite du quidam, il n'y a guère en effet d'éléments sur le fonctionnement d'une voiture – pour l'heure –, mais le panorama change quand on passe à la conduite professionnelle, celle qui demande le permis poids lourd par exemple : alors, les fonctions mécaniques, électriques, les procédures de vérification de l'état du système, les éléments de diagnostic des dysfonctionnements, les notions de cinématique prennent une part significative dans les prérequis du permis
Laissons donc tranquille, pour un instant, l'utilisateur non professionnel de l'informatique et interrogeons-nous plus précisément sur ce qu'il peut en être de l'enseignant utilisateur professionnel de l'informatique : professionnel au sens où ce sont des problèmes de son métier qu'il voudrait traiter en s'appuyant sur les possibilités de l'EAO, des bases de données, de la télématique. Or nombre d'entre nous ont sans doute déjà vérifié la différence de difficulté d'un logiciel de traitement de texte quand il s'agit de présenter un texte lisiblement – mais sans autres contraintes : travail profane d'amateur occasionnel, et quand il s'agit de produire un texte de 6 pages, en 12, un interligne et demi, 36 lignes par page, entrant dans le cadre bleu d'un papier formaté pour être prêt à l'impression : exigence de nature pourtant à peine professionnelle.
Type de document :
Communication dans un congrès
Georges-Louis Baron et Jacques Baudé. L'intégration de l'informatique dans l'enseignement et la formation des enseignants, Apr 1992, Châtenay-Malabry, France. EPI - INRP, pp.238-243, 1992, 〈2-7342-0330-8〉
Liste complète des métadonnées

https://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00278533
Contributeur : Administrateur De L'Archive Edutice <>
Soumis le : mardi 13 mai 2008 - 13:32:44
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 02:07:47

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : edutice-00278533, version 1

Collections

Citation

Janine Rogalski. Utiliser l'informatique pour enseigner y a-t-il matière à savoir, besoin de formation en informatique ?. Georges-Louis Baron et Jacques Baudé. L'intégration de l'informatique dans l'enseignement et la formation des enseignants, Apr 1992, Châtenay-Malabry, France. EPI - INRP, pp.238-243, 1992, 〈2-7342-0330-8〉. 〈edutice-00278533〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

321

Téléchargements de fichiers

21